Post-partum : The cicatrice

Attention, article plus gore qu’un halloween dégueulasse. Ça va causer trou, points, fils, suture, fistule et autres kystes…

Instant histoire : Notre bon roi louis croix bâton vé (ouais Louis XIV quoi…) aurait pu mourir des suites d’une fistule s’il n’avait pas fait confiance à son chirurgien. Ouais. C’est sale. Et oui… Il y a un article entier de wikidlamort sur la fistule anale de louis XIV. Si. CLIC si tu l’oses

Bref. Pourquoi je te raconte ça ? Tu vas savoir. Ou peut-être ne veux-tu pas savoir ? En tous cas moi j’aurais aimé savoir, et franchement, si j’étais tombée sur un article comme ça, ça m’aurait soulagée d’un certain stress.

giphy

Nous sommes 4 semaines après la naissance de la cocotte, donc 4 semaines après les points de l’épisio… Tu te souviens que le médecin il a fait « clac, clac » à mon p’tit minou pour faire sortir la nenette ?
Je ne sais plus si je l’ai déjà dit ici… mais chez nous les Clarbeese on fait des cicatrices de merde. Donc, qui disait épisio, disait cicatrice (de merde… comment ça je suis redondante ?) donc méga psycho-surveillance de la mort qui kill !
Tous les jours, je fais mes soins, lavage soigneux de la-dite zone du crime, séchage consciencieux (en tapotant et plus au sèche-cheveux) et observation avec méga miroir grossissant de chez IKEA. Tu sais celui qui te fait voir tes points noirs comme si c’étaient des pépites de chocolat sur un cookie ? Alors imagine ta ouachacha en gros plan. Là il faut que tu aies une bonne estime de toi, voir son fondement en gros plan, ça s’assume hein, clairement.
Je t’épargne la position de ouf ? Allez non, c’est marrant (et puis vus les derniers articles, sincèrement, on n’est plus à ça près). Donc : un pied sur le rebord de la baignoire, l’autre au sol, le miroir sous la zone périnée-chattale et une légère inclinaison du dos dite « courbure à la quasimodo » pour observer l’origine du monde. Ouais c’est un tantinet cocasse (expression des années 80, j’assume, je suis de la génération Y) ! Bref, tous les jours je répète l’opération depuis 4 semaines. Le week-end dernier je sens un tiraillement après un passage au toilettes. Observation. Y’a un p’tit trou. Vraiment tout p’tit. Mais tu en conviens, petit lecteur, qu’un p’tit trou -en plus des autres- (blague de mon père, ouais…) à cet endroit là, c’est pas tout à fait normal. J’appelle le doc lundi, 1er novembre oblige, pas de rdv avant mercredi. Entre lundi et mercredi, la … chose avait creusé un tantinet (genre doublé de taille trouesque), assez pour me faire flipper un p’tit peu quand même !
J’avais consulté l’oracle (aka belle-maman qui est sage-femme). Elle m’avait dit « Ça arrive avec les points résorbables, c’est pas grave, ça va se refermer. Pas d’inquiétude, sauf si fièvre ou douleurs. »
J’avais déjà booké mon rdv chez le doc : « Ah ouais quand même… » ok… Par précaution, il m’envoie aux urgences gynéco. Arriver aux urgences avec un mot du docteur, c’est comme sortir de classe avec un mot du dirlo. Limite t’es fière.
La gynéco, méga rassurante (pas d’ironie pour une fois). TOUT VA BIEN. C’est propre en profondeur et comme il faut. Elle a vérifié dedans. (Sache MAMOIZ’L lectrice, du moment où tu es enceinte, ta chatte et son accès ne t’appartiennent plus vraiment dès lors que tu es face au corps médical et donc deviennent portes ouvertes…). Je reprends donc, elle vérifie à l’intérieur au cas où il y aurait un fil qui se baladerait dedans pépouze (ouais les fils résorbants font ça hein, ils peuvent se balader pépouze dans ta petite intimité !). Bon bref, elle t’explique que ça arrive, qu’il y avait probablement un petit kyste qui se serait soulagé tout seul sans que tu ne le sentes (le coquinou) et qui aurait laissé un p’tit trou communément appelé une FISTULE. (Note pour plus tard, ne PAS taper fistule dans google images. NON. Stop. Ne le fais pas. Point.)
Bon alors toi tu es donc les pattes en l’air dans les étriers, fesses-nues devant la gynéco et on te parle de kyste, fistule, trou, fils, tout ça en t’auscultant.

giphy-ahhhhh

LA bonne nouvelle : y’a pas besoin de points.
L’autre bonne nouvelle : ça devrait se résorber tout seul.
Bref il faut juste surveiller.

giphy-creep

Conclusion : En qualité chattale, toujours faire confiance à l’oracle. Elle SAIT !

EH, sinon ! Vous êtes contents que le 100ème article du blog parle de fistule ?
Nous oui en tous cas !!! 😀 

HAPPY 100ème !!! 

giphy-100

*Kaarotte-aka-fistulegirl*

Publicités

Une réflexion sur “Post-partum : The cicatrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s