Apprendre à lacher prise

Attention, un article, sans caca, sans truc sanguinolent.
Who la laaaa mais que m’arrive-t-il ? Je philosophe
.

Avant, je me remettais régulièrement en question (à peu près tous les jours, toutes les heures…), et ce jusqu’à peu près la moitié de ma grossesse.
Qui l’eut cru (en vrai ? moi… je le savais inconsciemment et même consciemment) ? Avoir un bébé allait me faire ouvrir les vannes. Avant la grossesse, je me prenais la tête pour beaucoup (trop) de choses. Depuis l’arrivée d’Alix, j’ai changé de priorité.

Lâcher prise. Laisser tomber. C’est grandir finalement. Pas étonnant qu’un changement de statut me fasse changer de vision. Après, je vais pas vous la faire à l’envers « moiiiii (le correcteur automatique a corrigé en « moisi ». S’pas faux… MOI MOI MOISIIIII (à lire sur le générique de motus)) Je reprends donc… « Moiiiiii j’suis mamaaaan, j’suis trop une aduuuulte, j’suis responsââââble… (avec 4 A circonflexe, oui toutafay madame, ou monsieur, j’suis pas sexiste.). Non. J’ai juste ajouté une corde à mon arc. J’étais mère de substitution, puis la mère de ma mère, je suis juste devenue mère tout court. C’est autre chose. Je suis « juste » co-responsable de la vie d’un petit être. Bon c’est vrai que c’est pas rien et ça fait cogiter.

Mais bon, plus je discute avec des nanas de ma génération (27-40 à peu près. Ouais j’suis large !!) plus je me dis que la clef, c’est réussir à mettre à distance les gens négatifs. J’ai déjà eu une mère poison. C’est pas ultra nécessaire de poursuivre la contrition. Et puis, les gens s’en foutent en vérité. Des fois on n’a pas envie. Pas envie de parler, pas envie de répondre. C’est bien aussi de s’autoriser à couper, à filtrer les appels par exemple. J’ai pas envie de répondre, eh bah je ne réponds pas. A quoi bon ne pas être dispo pour la personne qui t’appelle ? Tu vas être désagréable, tu vas perdre ton temps et faire perdre celui de la personne en face.

Laisser tomber les gens qui sont seulement passés dans ta vie. Arrêter de ressasser. Arrêter de relancer indéfiniment les gens qui ne répondent plus. Même si tu as voulu plus, si en face ça ne matche pas, ça ne marchera pas. Il y a plusieurs personnes que j’aurais aimé garder dans ma vie et qui en sont sorties de manière plus ou moins silencieuse. Des femmes géniales que j’ai certainement écrasées avec ma (trop) forte personnalité que je ne canalisais pas à l’époque. (Ça aussi tu en prends conscience en grandissant…). Il y a 2/3 ans j’ai insisté, lancé une dernier bouteille à la mer. J’ai écrit, smsé. 0 réponse. Je m’étais conditionnée : Si je n’ai pas de réponse, je laisse tomber. Et j’ai fait. J’ai supprimé les numéros, j’ai laissé tomber. Je ne sais pas si j’en suis fière. Il y a certainement une part de moi qui est triste de ne pas avoir gardé ces filles dans ma vie. Et puis, si ça ne se fait pas, c’est qu’il y a une raison.
Et puis il y a les autres, celles que j’ai connu après, ou celles qui sont restées, qui m’ont vu évoluer et grandir (et moi pareil pour elles). Celles-ci vont rester dans ma vie je l’espère (des amitiés de 20 ans bientôt et une autre de 10… j’crois qu’on peut dire que ça va durer !).
Pourquoi chercher à tout prix à plaire à l’autre, à le garder, le collectionner.
Du coup, j’ai fait du tri, Facebook, téléphone… Et vous savez quoi ? Ça soulage. Plus besoin de mettre de statuts du genre « J’ai fait du tri, si vous lisez ça c’est que vous êtes restés… ». Les gens s’en contre-foutent. Et si c’est avoir un friend de plus dans son compteur, ça ne sert pas à grand chose.

letgo

Après, c’est vrai aussi que j’ai rencontré un chéri qui m’équilibre beaucoup, qui m’a en quelque sorte révélée à moi-même. Evidemment, j’existais avant lui, je suis quelqu’un sans lui, je survis sans lui (chut, faut pas le dire trop fort). Mais se sentir valorisée dans les yeux et les paroles de quelqu’un qu’on estime plus que tout. Forcément, ça aide à se poser.

Et là je pense aux copines qui attendent quelqu’un dans leur vie, qui se sont séparées et/ou qui vivent mal la solitude. GIRLS, vous êtes des super gonzesses !!!

body_youcandoit

Avec ou sans chéri(e) vous existez ! Vous êtes. POINT. Après, évidemment que je vous souhaite de rencontrer quelqu’un qui vous fait du bien (dans tous les sens du terme, ouais quoi ! Bon ! OH… Ça va hein ! Faites pas vos prudes…!!!). Mais faire la paix avec soi-même c’est important. Arrêter de s’infliger de la torture mentale et apprendre à être heureuse seule pour être heureuse à 2. (Oui, je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire.)

M’enfin j’vous rassure, je vais continuer à râler hein 😉 😉 Il parait que c’est bon pour le cardio-vasculaire. On ne change pas FONDAMENTALEMENT en grandissant. On atténue certains défauts, on en empire d’autres 😉 Bref, vous n’avez pas fini de m’entendre ! 😀

Et n’oubliez pas : don’t worry, be happy.

*Kaarotte qui vous love* 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s