Mars et Vénus pour les nuls

Petit délire complètement gratuit avec Nomi, ma Chouchoum, sur le fait que des fois, c’est dur de vivre avec quelqu’un, encore plus quand on n’a pas les mêmes standards.
On s’est imaginé rédiger des guides du type « pour les nuls ». J’ai confronté l’homme à cette liste non exhaustive de manuels. Ses réactions en commentaires bleus.

nuls

  • Le couple pour les nuls
  • Le ménage pour les nuls
  • La maladie sans croire qu’on est à l’article de la mort pour les nuls {« J’ai pas dit que j’étais à l’article de la mort ! »}
  • On ne laisse pas traîner ses chaussettes par terre il y a un bac à linge pour les nuls
  • On nettoie ses traces et on baisse la lunette des wc pour les nuls
  • On se lave les dents 3 fois par jour 2 minutes minimum pour les nuls {« 3 fois ? mais ça va pas ?! »…}
  • On ne renifle pas son caleçon pour voir s’il est sale, vu que comme pour les chaussettes il y a un bac à linge pour les nuls
  • Sortir les poubelles pour les nuls
  • Vider les recyclables pour les nuls
  • Changer les draps pour les nuls (ma Chouchoum a fait son deuil de celui là parait-il)
  • Voir un truc dans le passage des escaliers pour les nuls
  • Étendre le linge pour les nuls (à commander en triple exemplaire ici ! Je blague, j’adore faire le linge et dixit le chéri « mais je le fais mal selon toi »)
  • Faire tout ça sans qu’on vous le demande pour les nuls
  • Prendre de vraies initiatives pour les nuls
  • Proposer de l’aide pour les nuls
  • Et un vrai coup de main pas juste rester comme ça debout les bras balants pour les nuls
  • Arrêter de dire « je peux faire quoi pour t’aider? » pour les nuls
  • Arrêter de demander « c’est où » pour les nuls
  • Connaître sa maison pour les nuls (c’est le tome 2)
  • Ranger pour les nuls
  • Nan on a dit vraiment ranger pour les nuls (Tome 2)
  • Tirer la chasse pour les nuls (ici c’est maitrisé !)

Ici on a aussi des sous-tomes :

  •  Ranger les sauces dans le frigo pour les nuls
  • Ranger les jus de fruit
  • Ranger quoi que ce soit dans le frigo pour les nuls

Et on retourne aux gros volumes :

  • Débarrasser la table pour les nuls
  • Débarrasser la table dans l’immédiat et pas le lendemain pour les nuls
  • Remplir le lave vaisselle pour les nuls

 

Et donc ça va de soi :

  • vider le lave vaisselle pour les nuls {« mais… je le fais au moins une fois par mois »…}

Mais évidemment, ce n’est pas le même livre ! Y’a trop à apprendre d’un coup ! Chaque chose en son temps ! Déjà avec cette collection qu’on vient de rédiger on en a pour 10 ans…

Mais il en manque encore quelques-uns alors :

  • Faire la caisse du chat pour les nuls
  • Ranger ses papiers importants pour les nuls

Ça évitera une sous section du « arrêter de demander où sont les choses pour les nuls »

  • Arrêter de râler pour les nuls
  • Ne pas faire accoucher la montagne d’une souris pour les nuls
  • Arrêter de jouer avec la tablette quand votre femme se tape tout le boulot et que la maison est dégueulasse pour les nuls
  • Arrêter de passer 20min au chiottes pour les nuls
  • Arrêter la procrastination pour les nuls
  • Arrêter de passer son temps sur l’ordi / tablette / téléphone dès qu’on entend un bruit de vaisselle pour les nuls
  • Ranger ses affaires dans les pièces communes pour les nuls
  • Arrêter de s’essuyer les mains sur le canapé qd on mange des gâteaux apéro pour les nuls… {« bah quand on a rien sous la main pour s’essuyer »…} la mauvaise fois du mec… solidarité masculine mes fesses oui…
  • Aspirer le-dit canapé après avoir mangé des gâteaux apéro pour les nuls (c’est le bonus du précédent tome…)
  • Enlever son jean qui déteint pour les nuls
  • Eructer et flatuler en discrétion pour les nuls

Pardon c’est en 2 tomes…

  • Envoyer des SMS réconfortants à sa femme pour les nuls
  • Faire preuve d’empathie même quand soi-même on n’est pas bien Pour les nuls {« ouais bah il est pour toi aussi ce tome »}

Mais celui la c’est du high level, c’est quand on maîtrise tout le reste…
C’est dans la section « Vous êtes tellement au top que vous êtes quasiment une femme » {il a ri et très fort 😉 …}

 

  • Arrêter de fuir quand ça devient compliqué à gérer pour les nuls
  • Arrêter de râler au volant pour les nuls
  • Être capable de patienter si on a faim parce qu’on est un adulte pour les nuls
  • Arrêter de faire le cake devant les autres, votre femme est là et elle vous a trop grillé puisqu’elle vous connaît pour les nuls
  • Chanter le bon nombre de pied dans une chanson quand on en change les paroles pour les nuls (ouais nan parceque bon… C’est frustrant !) {C’est marrant que tu n’aies pas pensé à … Merci pour l’idée mon chéri !}

Bon par contre il faut avouer qu’il y a 2/3 tomes dont ils n’ont pas besoin les 2 notres

  • Faire à manger pour les nuls
  • Être un vrai gentil pour les nuls

Le pendant de la maîtrise d’un des bouquins… C’est qu’il y a toujours la possibilité d’améliorer

  • Arrêter d’être trop gentil avec les autres pour les nuls
  • Nettoyer après avoir cuisiné pour les nuls {« j’ai tout mis dans l’évier hier »…}
  • Avoir les mêmes standards que sa femme pour les nuls

« C’est bon c’est rangé nan ?
– Nan… »

Etienne maîtrise aussi faire des cadeaux pour les nuls et aimer sa chérie pour les nuls. Alors ça va ❤

Et même s’il faudrait que je tapisse une pièce entière avec « la mauvaise foi pour les nuls », il maîtrise sur le bout des doigts « avoir de l’humour pour les nuls » alors c’est quand même le meilleur des chéris.

*Kaarotte vient de vénus, il parait…*

Délire Caillesque-Kaarottien

Attention : Cet article contient des jeux de mots moisis, si tu n’es pas adepte de l’humour franchouillard, passe ton chemin.

Lors d’un repas (même pas arrosé…!) avec ma Caille, nous mangeons du fromage.
Comme nous sommes de fines gourmettes, nous prenons du bon fromage.
Cette fois ci : du gouda vieux.
Et nous voilà parties en délire d’ouverture d’une fromagerie (je songe réellement à faire analyser ce fromage pour savoir quelle substance illicite y a été injectée pour qu’on soit parties si loin…)
On se demandait comment attirer le chaland avec des noms de fromages gouleyants.

Voilà donc le moment où naquirent :

– Le Fteunoune, Gouda Fteunoune (celui-ci nous a quand même valu un petit fou-rire.)
– L’amie Molette (oui elle est éculée, mais elle fonctionne toujours.) (on a vaguement cherché un truc pour les mécanos à base de pain de mie et de clé à… Molette, mais on s’est dit que c’était un peu fort peut-être…)
– Le Boursin (mais seulement pour les clientes à petit bonnet…)
– Pour nos clients les plus sensibles nous réserverons notre fameux trou du cru.
– Pour les poètes, le kaïku (du pays basque).
– Plus récréatif : le Bip-Bip et Cancoillotte ou le Tomme-Tomme et Nana.

Évidemment, en bonnes mélomanes, dans notre fromagerie (qui sera peinte en bleu) on écoutera du Rock fort, du Rap (à fromage) ou éventuellement du Mozart (est là).

photo(6)

Quitte à ouvrir une fromagerie, autant vendre également du bon beurre ; de baratte, au bas mot : le beurre de baratte Obama.

Un p’tit coup de raclette à la fin de la journée et hop c’est plié.

Bon, a priori, on n’est pas les seules à délirer sur le fromage, ce fou furieux de Cyril Hanouna a bien rigolé sur le fromage avec le gagnant de The Voice (qui travaillait dans une fromagerie avant de participer à l’émission).

J’ai essayé en vain d’insérer la vidéo, mais wordpress fait du caca. Alors si t’es motivé(e), clique là !

Mince faut s’taire, y’a du munster, parce que chut… Le mont d’or. Bon, vous l’aurez compris, avec Caille et Kaarotte, on s’marre-roilles !

❤  Caille et Kaarotte 

Les citations automatiques… Tome 1

Je ne sais pas vous mais avec mes proches et mes amis, j’ai des références communes. C’est un peu la logique de la connivence et de la bonne entente amicale me direz-vous, (si, si je sais bien que vous alliez me le dire).
Ces références, ces citations sont souvent déclenchées automatiquement par un mot, une phrase, un contexte.
D’où cet article, aka Les citations automatiques Tome 1 (tu en déduis donc qu’il y aura un tome 2, évidemment parce qu’on va se dire « ah mais ouiiii y’a celle la aussi, et puis celle là… » une fois que l’article sera rédigé et publié, ÉVIDEMMENT).

Tiens en voilà une déjà… ÉVIDEMMENT… Et paf… déclenchement de la chanson de France Gall (je t’épargne le lien Youtube, tu es un petit lecteur responsable et autonome…)

En parlant de chanson, il y a cette merveille de la langue française qu’on appelle le verlan. Donc quand ma caille ou moi même sommes énervées, on dit qu’on est trop véner (wesh wesh yo, TMTC, on est des grosses cailleras…). Et bien quand l’une de nous dit « j’suis véner » l’autre chante automatiquement la parodie de maitre gims par le palmashow « Ca m’véner »

Quand l’une de nous est dubitative, on sort cette réplique de Podium où Poelvoorde fait semblant de ne pas connaitre « La nuit des sosies ». Pour ceux qui ne connaissent pas le film, je vous invite à le visionner (Attention, si tu n’aimes pas Claude François ou Julien Clerc, je t’invite à passer ton chemin…)

Toujours dans Podium, une autre référence, quand un truc ne va pas dans notre sens (genre, l’opérateur téléphonique qui coupe un appel au bout de 2h…), on utilise cette merveille de citation « Enculé d’Bécaud ! » et là il faut voir la scène parce que pour le coup, ils le répètent plusieurs fois et de plus en plus fort et donc tu imagines bien que … nous aussi !

Chapitre Disney (et je vais surement en oublier…)

Quand on doit y aller, « Simba c’est l’heure ! » Pour la petite anecdote, ma caille quand elle attendait son poussin, on avait convenu d’un code pour dire qu’elle partait accoucher. C’était justement « Simbaaa, C’est l’heure !!! » Et donc le jour de la naissance de mon fillot, elle m’a envoyé « Simbaaa, c’est peut être l’heure ! » et quelques minutes plus tard « Simbaaaa c’est l’heure !!! Ils me gardent ! »

Quand on dit le mot « bouffer » Automatisme : « Elle essaie de m’bouffer. » de Pumba.
Quand on se coince les cheveux, ou le pull ou quoi que ce soit d’autre… On sort le « Jafar j’suis coincééééé » de Iago.

Quand on a réussi un truc au top, on sort le « Sur une échelle de 1 à 10, tu vaux au moins 11 » de Iago qui imite Jafar.


Ou sinon encore…

Quand l’un de nous dit « C’est bien ! » avec un petit ton péremptoire  de maîtresse >> réplique automatique « Je suis fière de ton réussissement » C’est dans Les visiteurs Jacquouille qui dit à Jacquard « Tu es mon fillot, je t’aime, je suis fier de ton réussissement. »

Quand l’une de nous fait quelque chose d’ironiquement parfait, (faire tomber la tétine du biberon, ou accrocher son pull dans la poignée de porte par exemple…), on sort le « vingT sur vingT » (oui avec le T prononcé) d’Isabelle Nanty dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain.

Quand on prend l’apéro, ou quand on mange des galettes saucisses ou qu’on fait des burgers maison (en gros quand on a besoin de mettre de la SAUCE !) On sort ce bout de sketch de Florence Foresti et F.X. Demaison qui imite l’espagnol « Floronce, tu sais c’que ça veut dire Salsa en espagnol… SAUCE »

Quand la phrase « C’est normal » sort dans la conversation, avant c’était le « C’est normaaaaal » d’Anthony Kavanagh qui sortait. Mais maintenant, on sort « C’est normal en Russie. » Avec le ton chantant ou pas d’ailleurs. A dire vrai, pour un peu tout et n’importe quoi on la sort cette réplique. C’est un peu notre préférée du moment. Par exemple :
« Prends une veste, il fait froid. – C’est normal en Russiiiiiie »
« Oh zut y’a plus d’café. – C’est normal en Russiiiiiie. »
« Regarde cette poêle que j’ai trouvée chez Noz, l’étiquette est en russe. – C’est normal en Russiiiiiie »
« T’as vu ce trop beau manteau de mon fillot. Il a une capuche moumoute. – C’est normal en Russiiiiiie »
« Y’a plus d’vodka. – C’est normal en Russiiiiiie »

Bref, tu auras saisi. Nous sommes des jukebox à références. Si toi aussi tu as des références que tu partages avec tes potes, partage avec nous. Ça nous fera bien du plaisir.

Et puis, c’est nous, on est comme ça… « Nous ne voyons pas d’autre explication. »

Kaarotte

Fourchelangue kaarottien

Je parle vite, trop vite parfois…
Et des fois… ça donne lieu à du fourchage.

Le dernier en date :
Je raconte à ma Caille que j’ai voulu aller au magasin Du Pareil Au Même. Mais comme ma langue a fourché, je l’ai appelé « Du Pareil Au Moi Même ».
Évidemment, éclat de rire général… Et gros délire avec ma caille :
– C’est un magasin pour les égocentriques ?

– C’est un magasin de miroirs…


– On y vendrait des trucs « I love me, I love me, I love me… » ?

Kaarotte-qu’a-fourché