Charge mentale my ass

Vous avez tous vu depuis des mois des articles sur la charge mentale, des réactions des machos, des féministes, des mecs chouettes qui en ont marre de prendre pour les autres, not all men, etc…

Je vous remets ici le lien de la bd d’Emma sur la charge mentale qui est assez explicite.
https://emmaclit.com/2017/05/09/repartition-des-taches-hommes-femmes/

Depuis cette « vague », on voit fleurir des articles en mode « Nan mais vous êtes perfectionnistes aussi ».

exemple : http://anti-deprime.com/2018/04/10/charge-mentale-mieux-vaut-etre-optimaliste-que-perfectionniste/

Bah sorry bro mais perso ne pas vouloir vivre dans la crasse je ne pense pas que ce soit être perfectionniste…

Et depuis quand être perfectionniste c’est un défaut ?
Nan mais on marche sur la tête.
J’hallucine.

Alors ouais, on est chiantes, on passe pour vos mères à râler. Mais justement… Vous êtes vous seulement demandé pourquoi elles râlaient vos mères ? Est ce que vos pères se bougeaient les fesses du canap’ ?
Bon… J’ai conscience de généraliser un petit peu j’avoue. Mais on est bien d’accord que la génération née entre 50 et 65 ne sont pas des foudres de guerre en terme de tâches ménagères (ça rime tavu ? Kaarotte-poète pouet TMTC).
Dans F.R.I.E.N.D.S. ils se moquent de Monica parce qu’elle est maniaque mais je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de mal à vouloir un intérieur rangé ?
(Ok avoir 11 catégories de serviettes et vouloir aspirer l’aspirateur, c’est peut-être un peu exagéré…)

monica geller GIF
Comme dirait ma Chuchum, ils devraient peut-être un peu plus se centrer sur Rachel qui n’en fiche pas une, ou Joey le gros dégoutant !

im not even sorry matt leblanc GIF
Alors ouais, c’est pénible, il faut rogner sur ton temps libre, tes moments de détente. Mais nous aussi on rogne là dessus, ce serait cool que vous en ayez conscience aussi.
Vous croyez que c’est notre passion le rangement et le ménage ?

Spoiler alert 

emoji-no.jpeg

« Nan mais avoue t’aimes bien ça le ménage… »
Oh bah ouais, c’est vraiment ce que je préfère au monde, surtout nettoyer les chiottes et les traces miacou-dégoutantes autour du lavabo avec une brosse à dents (la tienne mon amour soit dit en passant… Non c’est pas vrai (je vois d’ici sa tête outrée en mode « c’est vrai ???? »)).

Nan mais VRAIMENT ????

emoji-vener.jpeg

Non, ce qu’on aime bien c’est un intérieur rangé (à peu près) propre et qui sent bon. Alors ouais… Faut bien passer par la phase reloue du nettoyage…
Dites vous que si vous sentez une odeur désagréable et que vous l’identifiez, vous avez le droit d’y remédier.

➜ Genre, « oh mais c’est la poubelle qui sent comme ça ?! *ouvre et referme la poubelle* * se barre à l’autre bout de la maison*
Ici vous pouvez donc déduire que « oh bah je vais la sortir ». Et vous savez quoi ? On ne nait pas avec ce don merveilleux de « devinette » de ce qu’il y a à faire dans la maison.

On n’a pas été programmés en mode :

chromosomes XX rangement /Chromosomes XY bordel ambiant

 

➜ Mieux. La poubelle a été sortie de son conteneur, elle est à l’entrée prête à être descendue et… vous l’enjambez pour descendre. Qu’est ce qui se passe dans votre tête à ce moment là ? « Tiens un obstacle. Elle veut sans doute que je me muscle plus les mollets. ?! Je vais l’enjamber 2 ou 3 fois dans la matinée, ça devrait lui plaire. »

Non et puis c’est vrai que ça demande vraiment un effort surhumain pour déposer son assiette dans le lave vaisselle et ses vêtements dans le panier à linge ! C’est quand même plus agréable quand il n’y a pas du bordel partout et de la crasse qui colle sous les chaussons non ? (Ah oui les chaussons… Non, ça c’est peine perdue. J’ai un hobbit qui passe sa vie en chaussettes à la maison. Je lâche l’affaire.)
Mais honnêtement Messieurs (et Iroise 😉 (elle va me frapper ahah)!!) ça donne pas envie d’avoir un corps comme ça là ? ⇩⇩⇩

cleaning up mr clean GIF by ADWEEK

 

Pour le coup, je ne dis pas qu’on est parfaites non plus hein ! On vous aime messieurs mais sortez de ce rôle d’exécutant et prenez des initiatives et sans attendre de médaille s’il vous plait… « T’as vu j’ai passé le balai ? » Oui et ? On vous fait des listes de ce qu’on fait  à la maison ? « Alors ce matin, j’ai nettoyé le vomi du chat, mis une lessive à tourner, j’ai ramassé le linge qui trainait dans la chambre, j’ai vidé la poubelle… » Je continue ou je m’arrête là ?

S’il vous plait, essayez de « voir » ce qu’il y a à faire. Il y a des jours où « qu’est ce que je peux faire pour t’aider » c’est plus insupportable qu’une insulte. Oui je sais c’est vilain, mais c’est ce qu’on appelle la saturation. Vous voulez aider ? Très bien. Faites.
Promis, on fera des efforts sur la réalisation, on va essayer de ne pas dire que c’est pas fait comme on voudrait.

IMG_EC6D0767709A-1.jpeg

 

PS : Oui mon chéri, je vois les efforts que tu fais depuis ces derniers mois ㋡ (K)

*Kaarotte en surcharge mentale*

 

Publicités

Go f*ck yourself

Depuis quelques temps, j’ai envie / besoin d’écrire. J’ai 3 brouillons d’articles commencés.  Mais je ne boucle rien. Je suis fatiguée.
J’ai eu rdv avec ma sage-femme il y a 1 mois et je me suis confiée à elle au sujet des événements récents dans ma vie amicale, elle m’a dit de lâcher du lest, d’arrêter de porter les autres.
Je le sais tout ça. Je sais. Je travaille dessus depuis des années. Ma mère juive (je vous ai déjà parlé d’elle ? J’y reviendrai. Notez juste que c’est une personne très importante pour moi, qu’elle a l’âge de ma mère et qu’elle est juive >> d’où le surnom !)
Ma mère juive, donc, m’a même dit qu’elle était contente que j’en sois à ce point de réflexion à 35ans parce qu’elle n’y est pas arrivée avant la cinquantaine. Plus tu avances en âge et plus violente est la chute en terme de prise de conscience que l’autre, l’humain avec qui tu échanges des banalités ou des éléments plus intimes de ta vie, le collègue de boulot, cet autre est un trou d’cul ! (Spéciale dédicace à mes bibitchs 😀 Je vous kiffe les filles).

 

kevin spacey total fucking asshole GIF

 

Globalement et pour faire court : les gens s’en foutent des autres.
Clairement.
Quand je dis « les gens », je veux plus particulièrement parler des gens qui sont dans tes contacts, dans tes amis Facebook et autres… « Amis ». Tu parles…  Des gens avec qui tu as eu une interaction sociale plus ou moins prolongée durant ta vie avec qui tu gardes un faux-contact sur les réseaux sociaux afin de stalker leur vie (Oh allez !! Arrêtez… On le fait tous hein !!).

Et au final quoi ?

Ces gens là s’étalent sur Instagram, te pourrissent ton Facebook de leur photos (merci les réglages du fil d’actualité !!!). [Alerte fille cupide on] Ces gens ont promis juré craché de t’envoyer un cadeau pour la naissance de ta fille. [Alerte fille cupide off]
Nan je rigole, je m’en tape des cadeaux, mais quand toi tu t’investis, tu envoies toujours un petit message, un petit cadeau; souvent un truc fait main, pour lequel tu as passé du temps à réfléchir, concevoir le truc, trouver ce qui plaira le plus à tes « amis ».

Et puis 17 mois passent et tu vois des dizaines de photos de cadeaux / créations pour les autres, pour des bébés nés bien après le tien. Et au final tu ne sais même pas pourquoi tu y attaches tellement d’importance. Parce que tu t’en fous de ce cadeau au final, comme de ta première culotte… mais c’est plutôt l’implication des gens qui fait de la peine ou le manque d’implication. Toi tu fais. Les autres s’en foutent.

Ces gens ne font pas partie de ton quotidien. N’existent plus dans ta vie. Ces gens n’existent pas réellement !

En revanche, tu vois fleurir sur ces mêmes Facebook / Instagram des « copies » de ce que tu as cousu, fait ces derniers temps… Etonnant non ?
Je ne dis pas que je ne copie pas, que je ne m’inspire pas des choses de l’internet mondial. Evidemment que si, mais quand ce sont tes « amis » qui font ça et que c’est un peu « GROS comme une maison », que tu es crevée et que ta susceptibilité sort de sa tanière telle une maman ourse au printemps, eh beh tu as, un peu, de mal à le supporter. (En temps normal, je m’en ficherais vraiment… mais là ça commençait à faire beaucoup).

 

Récemment, j’ai repensé à mon pote Fred. Un super copain à l’époque. Mon « meilleur ami » même… Celui que j’ai défendu au point de perdre mes copines de l’époque. Ça m’a fait un peu de peine de me dire qu’on est devenus des étrangers.

Certaines amitiés sont finalement des objets perméables et malléables. D’autres, en revanche, sont figées dans le marbre et ne bougeront pas. Dans 40 ans, je suis à peu près certaine que je recevrai toujours des couriages de ma chuchum et des jolies cartes fleuries de ma Caille.
Mais ces dernières années, j’ai eu quelques déceptions amicales. Des gens proches, très proches qui ont pris des chemins tellement différents que l’amitié n’est plus qu’un mot, qu’un clic sur les réseaux sociaux (exemple de clic : supprimer de la liste des amis)

J’ai du commencer le deuil d’une amitié récemment. Je sais que ça prendra du temps. Je ne suis pas du genre à baisser les bras en amitié habituellement mais il y a des situations tellement inextricables qu’on appelle ça des cas de force majeur.
J’ai du mal à me dire qu’il faut hiérarchiser son implication amicale. Mais au final, pour ta santé mentale, il le faut.

Pendant longtemps j’avais tendance à m’impliquer à 200% partout, tout le temps.
Mais il faut se rendre à l’évidence, au boulot, on n’est pas grand chose de plus que des collègues. Depuis Alix, j’ai réussi à mettre à distance la non-implication des gens de travail.
Dans ma vie privée avec mes très proches, j’ai encore un peu de mal… J’ai du mal à me dire que dans les cercles amicaux/ familiaux, c’est pareil. Il faut nuancer l’énergie à apporter en fonction du degré de proximité et du degré d’attachement.

Donc au final que ce soit ton père, ta mère, ta copine de lycée ou ton collègue de boulot, il ne faut pas s’investir plus que de raison. Même s’il y a beaucoup de plaisir et de joie à donner sans rien attendre en retour, quand ce sont toujours les mêmes qui donnent et les mêmes qui reçoivent, ça s’appelle se faire couillonner. Donc prenez un peu de recul, voyez qui vient vers vous. Vous observerez rapidement le degré d’implication des personnes autour de vous.

Faites attention à vous les p’tits loups.

*Kaarotte un peu blasée*

200 mercis

Bon bah… On aurait voulu le faire exprès on n’y serait pas arrivées !
Nous avons atteint les 200 articles de blog en 2017 (grâce notamment au merveilleux Caillendrier de ma Caille ❤ !) P’tite goutte de champagne !

happy new year smiling GIF

Nous sommes heureuses de vous compter parmi nos petits lecteurs.
Plusieurs d’entre vous se sont même abonnés. Et des gens qu’on connait même pas en plus !!! C’est tellement touchant !
Nous, on fait ça pour se marrer, pour vous faire marrer aussi, pour partager avec vous nos quotidiens de prof, nos balbutiements de parents, nos joies et nos peines. Et vous nous donnez tellement d’amour cybernétique.

the beatles love GIF

Récemment, une de nos lectrices ultra fidèle, Linda pour ne pas la nommer (Coucou Linda !) nous faisait encore de chouettes compliments (à base de wonder-mum et j’en passe… uhuhuh) en nous souhaitant la bonne année.
C’est cool de voir que ce monde n’est pas si pourri au final et qu’on peut encore échanger et partager.

Alors… De notre part à toutes les 2, nous vous souhaitons une excellente année 2018.

caille-kaarotte

Pour le blog, nous vous promettons ni plus ni moins que l’année dernière mais un super programme tout de même : du rire, des bons mots, du râlage (Ouais on ne se refait pas hein !) et des dessins de la caille au rythme du vent (des fois ça souffle fort… et des fois c’est calme 🙂 )

Des bisous les ptits loups.

*Kaarotte pour Caille & Kaarotte*

Notre nounou

Je ne vous avais pas raconté ça !!! Misère. Je ne suis pas très loquace ces derniers temps. Je suis surtout en recherche d’énergie, mais ça j’y reviendrai bientôt…

Donc notre nounou.

Ouais nan, c’est pas celle d’Alix. C’est notre nounou ! N’empêche que c’est Alix qui l’a choisie. Le jour où l’on s’est rencontrés pour faire notre entretien, Alix a réclamé à aller dans ses bras. Jusque là tu te dis, ok, petit bébé de 7 mois et demi qui accepte le contact d’un étranger. Pas mal. Elle souriait, gazouillait et à un moment, elle me regarde et lui a fait un bisou ! Un B.I.S.O.U. Comment vous dire que mon petit coeur tout mou de maman a fait boum. C’était elle. C’était NOTRE nounou. Alix a choisi sa nounou.
On en a vu quelques unes (je ne vais pas dire « beaucoup » on n’a pas la même notion de « beaucoup »). Et je vous assure que certaines font flipper :

  • Soit ça sent le tabac.
  • Soit on te dit de ne surtout pas habiller ton enfant en blanc parce que bon tu comprends, le blanc c’est salissant (j’ai habillé Alix en blanc chez Sandra de nombreuses fois et 1) elle n’a jamais eu de taches 2) ça n’aurait pas été grave si ça avait été le cas…)
  • Soit tu te crois à l’armée parce que lors de l’entretien on te parle directement de « punitions » Smiley Peur
  • Soit il y a la télé (même pendant l’entretien), du rose partout parce que la nounou a une petite fille elle-même…
  • Soit la chambre où doit dormir ton bébé est un placard où sont coincés 3 lits à barreaux.

Et j’en passe…

Et puis vous rencontrez la bonne.
Et vous savez quoi ? Notre nounou, c’est la meilleure du monde entier !
Elle est gentille, douce, à l’écoute, prévenante mais fait aussi respecter les règles sans forcer, elle apprend aux enfants à vivre ensemble sans être agressifs entre eux et elle prend du temps pour chacun d’entre eux.
Quand je lui ai parlé de couches lavables la première fois au téléphone, elle s’était renseigné en allant sur internet entre notre appel et le rdv. (Une perle je vous dis !)
Elle a fait un cadeau à Alix pour ses 1an (et lui en a fait faire un pour le mien). Comment ne pas fondre ?
Au dela de ça, c’est une personne qui partage les mêmes valeurs que nous. J’ai une confiance totale en elle. Je lui ai fait confiance à la première seconde. Ma copine Lisa un peu hippie et très anglaise dirait que nous sommes entrées en vibration.

 fractals vibration GIF

C’est pas entièrement faux.

Si ma rentrée s’est bien passée, c’est aussi (et surtout) grâce à elle ! Laisser ton enfant à une inconnue pour toute la journée (qu’on soit bien clair, quelqu’un que tu auras vu exactement 2 fois 30min avant de lui laisser ton enfant, c’est un inconnu), c’est pas rien.
Pour autant, elle fait partie de la famille maintenant. Elle sait quand tu as mal dormi, elle connait les moindres réactions de ton bébé, elle sait quand tu as des réunions importantes, elle sait.

SHE KNOWS !

 friends monica monica geller i know friends tv GIF

Et cette relation que ton enfant noue avec elle. C’est vraiment beau. C’est trop chouette de se dire que ton bébé ressent du bien-être en présence d’une autre personne que la famille proche. Quand je vois Alix qui fait encore un bisou, puis un autre, puis un câlin à Sandra avant qu’on s’en aille, qui fait des hi-five à la fille de Sandra et à Sandra avant de partir et même après avoir passé la porte…

Animation Domination High-Def rainbow animation domination animation domination high-def high five GIF

[mode cuculapral ON] Quand je vois tout ça, ma petite flamme de maman au fond de moi brûle un peu plus fort. [mode cuculapral OFF]
Je sais que mon bébé est heureuse en présence de Sandra et que tout n’est pas perdu dans ce monde de brutes, il reste une petite étincelle de positif.

 happiness GIF

 

Bon allez, c’est pas le tout mais je dois retourner bosser et aller récupérer mon bébé.
See you later alligator !

*Kaarotte*

Les nichons c’est bien, le mange solide c’est bien aussi !

Roh le titre méga racoleur ! 😀

Notre petite nenette est diversifiée depuis ses 5mois. On introduit au fur et à mesure. Au début en guettant les réactions et puis maintenant de manière moins angoissée, puisque presque tout passe (sauf le poisson, comme papa !)

Maintenant qu’elle a 9 mois, on peut commencer à manger du solide en morceaux, même si elle n’a pas encore un seul chicot !! Elle a le réflexe de mâcher entre ses gencives.

Alors pendant un temps (depuis ses 6 mois à peu près) les morceaux de fruits, le pain etc on lui donnait dans des grignoteuses. Kesséssé ?

C’est ça :

C’est très très bien ça madame (ou monsieur, je ne suis pas sexiste !) Avec ça, tu évites les risques de fausse route. Le bébé mâchouille la tétine percée et « dissout » l’aliment avec sa salive. Au final, c’est top pour découvrir des nouveaux gouts.

En revanche, ne te fais pas avoir petit lecteur. Les sites spécialisés pour bébé te vendent ça un bon 10 balles (avec les frais de 🐷 ) alors que tu les trouves à moins d’1€ sur aliexpress. Je suis pour le commerce local / français etc quand ces commerçants se fournissent également localement ou font fonctionner les petites entreprises locales. Mais quand en toutes lettres tu vois « importé de Chine » sur un site bio pour bébé etc … Je dis non !
Bref… revenons à nos 🐑 🐑 🐑 !

Donc il y a quelques semaines, Alix nous a fait comprendre qu’elle ne voulait plus de la grignoteuse (en la faisant tomber de manière répétée sur le sol et en la lançant sur la table. ÇA VA, C’EST BON, ON A COMPRIS !). On a donc démarré l’aventure du « c’est quoi ça ? Je veux gouter. » Asperges, haricots, pain, fromages divers et variés… [Genre de l’époisse, du comté, et autres choses hyper fortes en goût que mademoiselle adore !]

Elle grandit, elle va être gardée en septembre ! Oh mon petit baybay 😭

Comme elle sera chez la nounou (ouais on en a trouvé une topissime, je vous raconte ça bientôt), mais que je l’allaite encore, je me suis posé la question par rapport au remplacement de la tétée du gouter par un yaourt. Et en même temps, j’ai réfléchi aussi à l’introduction de biscuits… Je ne voulais pas faire ça à l’arrache, donc j’ai commencé par le yaourt depuis le mois de juin (3 mois de yaourt au gouter, ça devrait le faire niveau transition !)

J’ai sondé les copines (Oh c’est sale…) ma Caille et Nadège, pour ne pas les nommer, par rapport aux gâteaux.

HEY MEUF ? Tu te souviens quand est ce que t’as commencé les biscuits type boudoir avec Aaron / avec Agathe et Olympe ?
Ma Caille : Pédutou.
Nadège : Je ne sais plus… Mais elles n’avaient pas de dents… 6 / 8 mois je dirais ?

En fait la vraie question pour moi, c’était le sucre. Je ne fais pas une fixette dessus, mais le sucre et les enfants ça ne fait globalement pas bon ménage… Ouais donc si je fais un peu une fixette…
Et puis, sachant que depuis qu’on l’a diversifiée Alix n’a mangé que du fait maison, j’aimerais repousser au plus tard l’introduction de produits très industrialisés.
Ouais j’ai même fait mes yaourts !! Bon elle mange surtout des yaourts du commerce, parce que j’alterne les produits laitiers de vache et de brebis et pour l’instant je ne suis pas une experte non plus ! Mais une chose est sure, je ne veux pas lui donner tout de suite les desserts lactés spéciaux bébé, il y a 10g de sucre pour 100g de produit, donc par pot !!!

Alors, ça + des gâteaux du commerce bourrés de conservateurs…

no.gif
Du coup, en en discutant avec les filles toujours, Nadège m’a dit cette chose qui m’a décomplexée. Ses filles mangent du sucre mais en quantité raisonnable et « contrôlée ».
Je me suis dit qu’au final, si j’essayais de faire les gâteaux d’Alix… Je saurai combien il y a de sucre dedans. Et surtout QUEL SUCRE ! Parce que bon, le sucre blanc hyper raffiné industriel de ouf, etc… No way baby (ouais nan je ne vais pas pousser le vice jusqu’à remettre le même GIF qu’au dessus.)
De toute façon pour mes pâtisseries, je prends minimum du sucre de canne de la Réunion. (Si si la famille.)

Alors je me suis mise en quête de recettes peu sucrées, ou auxquelles j’ôterais du sucre pour faire ma petite tambouille.

Et vous savez quoi ? Alix adore !!!

alix-gateau

… et Etienne aussi !!
« Ils sont très très bons ces gâteaux. »
Comprenez :

« Tu m’en ramènerais bien un de la cuisine s’il te plait mon amour ? »

caro-etienne-food.png

Bref, je vous fait un article spécial recettes pour demain ?! 😀 Allez ! c’est pour moi, c’est cadeau !

*Chef-Kaarotte*

Profite bien, ça passe trop vite !

Ouais, je sais. Je vous ai manqué. Mais la Kaarotte qui râle is back !

Pourquoi est ce que les gens se sentent obligés de dire tout le temps, à toutes les nouvelles mamans de bien profiter parce que ça passe trop vite.
Sous des discours faussement bienveillants se cachent :

  1. de la jalousie
  2. au mieux, de l’envie
  3. de la connerie ?

Bon je m’arrête là. La liste serait longue au final. Non mais sérieusement ? Vous pensez qu’on n’a pas de frères et soeurs? Qu’on ne voit pas les enfants de nos copains ?
Vous pensez que jusqu’au moment de devenir parents, on ne savait pas que le temps passe. Évidemment, vous allez me dire que non, c’est pas méchant, c’est surtout qu’on ne « les voit pas grandir ».
Je vous répondrai que si justement. On voit tous les jours leurs progrès, leur indépendance, leur gain d’autonomie. Et honnêtement je trouve ça génial.

J’ai entendu récemment, « ahahahah ça va bientôt trotter… fini les moments cool ». NON MAIS VRAIMENT MEUF ??? C’est à dire que tu voudrais quoi au final ? Que je souhaite que ma fille ne marche jamais pour pouvoir chiller sur mon smartphone, OKLM sur mon canap ?
chill.gif

 

Tu crois vraiment que faire des enfants était une bonne idée si tu ne veux pas t’en occuper ?

Et puis sincèrement, c’est quoi cette injonction à profiter ? Comme si on allait faire un enfant, le porter, passer par l’accouchement, le post partum pour finalement se dire « oh non, j’ai pas envie de profiter… »

nah

Et puis, franchement, c’est chouette, un petit être qui grandit. Finalement, chaque étape est chouette, drôle, inquiétante… Bref intéressante quoi !
Récemment j’ai eu le droit à « Ah elle est cool ??? Ah bah tu verras, enfant cool, ado chiant et enfant chiant ado cool… »  #lieuxcommun

Nan mais les gars, elle a 8mois!! Je sais que ça passe vite hein (cf le paragraphe au dessus, référence interne à l’article, TMTC 😉  ) M’enfin d’ici à ce qu’elle ait 13 ans, on va vivre 2/3 trucs quand même non ?
Spéciale dédicace à Nadège : #lesgenssontcons
Et même si c’est vrai ?
C’est utile de dire ça à une jeune maman ?
Et si ça ne se vérifie pas ?
Et si c’était juste pour faire chier le monde ?
D’où viennent ces odeurs ?
Que faire ?

(pardon je m’égare…)

Pour en avoir discuté avec les copines  (coucou ma Caille, coucou Nadège, bref coucou les copines…), l’impression qui en ressort est que quand on est heureux, que tout se passe bien, que ton / tes enfants (ouais y’en a ici qui les font 2 par 2 pour aller plus vite #gémellitémonamour), dans le fond, ça fait chier les gens. Ça doit être humain de kiffer la merdasse chez les autres et d’aimer la remuer sûrement.

Ma théorie est la suivante :

Les gens s’ennuient tellement dans leur petite vie (de merde) il faut que ça aille mal chez les autres. « Ah ouais ? Tout va bien ? Oh bah ça va pas durer ! »
Pourquoi ressentez-vous le besoin d’être à ce point anxiogène, les gens ?

why.gif

Non et puis, et loin de moi l’idée de vous donner un quelconque conseil de bonheur (je travaille au mien quotidiennement et je ne suis pas prof de bonheur encore.) Si vous êtes malheureux, essayez de faire changer les choses de votre côté. Pourquoi toujours essayer à tout prix de plomber les autres ? C’est pour faire en sorte qu’ils soient plus malheureux que vous comme ça votre petite vie médiocre parait plus reluisante à côté ?

Je ne comprends pas, je n’ai jamais compris et je crois que je ne veux même pas chercher à comprendre en fait.

understand.gif

Ça rejoint tout à fait les gens qui te donnent des conseils alors que tu n’as rien demandé. Quand les gens t’apportent un problème, te demandent ton avis et échangent avec toi, OK. Pas de souci.
Mais quand la personne en face de toi ne t’a rien demandé. Déduis-en qu’elle ne veut rien de particulier.

Enfin bref, tout ça pour vous dire que l’été arrive. Profitez bien… ça passe trop vite.

summer-winter.gif

 

*Kaarotte-grinçante*

 

C’est non !

A un moment il faut savoir dire stop.

Il suffit de la générosité de l’âme, du bon samaritain, trop bonne trop conne toussa toussa quoi.
En vérité, ça fait plusieurs jours semaines mois (peut-être même années) que je me remue les méninges avec ça (ouais expression 1930 que j’assume totalement).

Tu donnes de ton temps, de ton énergie et t’es déçu. Systématiquement. Je sais qu’il ne faudrait pas que ça me mine. Mais ça me touche trop.
Encore une fois, c’est toi la méchante. C’est toi l’ingrate. Tout ce que t’as envie de dire c’est « FAIT CHIER ! » (Spéciale dédicace Nomi !)
Quand ce sont des gens qui sont plus ou moins proches, des potes, des connaissances. Tu peux les éloigner.
Tu peux envoyer un message à une copine parce que tu sais qu’une autre la vampirise sans histoire de jalousie ou autre. Juste par de la manipulation pure. Toi de l’extérieur tu es bien placée pour voir le petit manège.

En revanche, quand c’est au sein de ta propre famille, ça devient plus compliqué.
Depuis que je suis devenue parent (ouais pas juste maman, « ouh la la je suis maman coeur coeur gif à paillettes » mais parent au sens responsable affectif, légal et financier d’un petit être et de son développement), il y a des choses qui ont changé dans mon esprit. Par exemple, il y a beaucoup de choses que je ne veux plus supporter. Je ne veux plus perdre mon temps. Je ne veux plus qu’on m’impose des personnes qui me rendent mal à l’aise. Je ne veux plus qu’on me convoque à des conseils de famille débiles tout ça parce qu’on n’est pas capable de communiquer simplement avec des mots d’amour. Et surtout, je ne veux pas imposer tout ce fonctionnement malsain, biaisé à ma fille.

Pendant longtemps, je déifiais mon père. J’ai retrouvé des écrits (pas si vieux que ça d’ailleurs…) où je tenais ma mère pour unique responsable. Et finalement, le temps fait son office et les choses s’équilibrent.
Suite au décès de ma mère (j’avais écrit « au décès de mon père »… OUPS lapsus !) mon père est tombé de son piédestal. On a toujours été super réglo avec lui, parce qu’il imposait ses règles. On a toujours été ouverts à l’accueil de ses compagnes. On s’est toujours comportés respectueusement, « correctement » (c’est son mot. « Vous vous comportez correctement. ») voire bienveillants et heureux pour lui.

Tu essaies de faire avancer les choses de ton côté. Mais finalement, tu te rends compte qu’un certain nombre de choses bloquent.
Mon père est bloqué en mode « LE père / Chez lui / ses règles ». Très bien. Je respecte. Bon bah je tente : Chez moi, mes règles. Ah Bah il ne vient pas chez moi… OK… 1er écueil.

2ème écueil : La manipulation par le chantage affectif.
« Vous ne venez jamais nous voir. »
« Caroline, elle envoie jamais de message »
« Caroline elle ne partage rien de sa grossesse. »
« Ca sert à quoi d’avoir acheté une maison aussi grande si vous ne venez jamais ». Toutes ces phrases distillées par la femme de mon père depuis ces 2/3 dernières années me pesaient mais je ne savais pas vraiment pourquoi. Enfin si parce que premièrement c’est faux.
Caroline, elle a bon dos.
Caroline, elle en a plein le uc d’être le bouc émissaire.

Et puis, au gré de mes recherches pour comprendre, je suis tombée sur un article sur la manipulation. Et ces mêmes phrases sont sorties dans l’article. Evidemment, je sais ce qu’est un manipulateur / pervers narcissique, je les ai étudiés en cours.
Et maintenant que je lis et j’identifie, tout s’éclaire. Le pervers narcissique jalouse une qualité, une compétence ou des traits de caractère qu’il veut s’approprier. Ses victimes deviennent responsables de tous les maux. Le pervers ne remet jamais en question sa culpabilité. Il se cache même derrière des qualités qu’il se prête alors qu’il aimerait les avoir. « Moi, je suis trop généreux » « Je vais arrêter d’être trop gentil. »

Bon, j’ai plus ou moins digéré Noël (au bout de 5 mois, il était temps). On y retourne (on a été convoqués à un conseil familial…). Je me fais saucer pour une sombre histoire de nourriture que mon chéri ne mange pas (il est allergique au poisson) et que de toute façon si c’est ça il faut venir avec sa lunchbox, et que je fais des réflexions désagréables (la faute à qui…). Euh les gars j’ai juste dit « T’as fait du poisson ? Etienne ne mange pas de poisson ! » Y’a quoi de désagréable la dedans ?
Alors ouais, j’aurais peut-être dû faire des simagrées et des « bonjouuuuur » avec des grandes embrassades et des grands sourires. Clairement, ça ne me faisait pas plaisir d’être là. Pourquoi mentir ? Je ne vais pas en rajouter des caisses.

souffrir
Et puis, on nous a accueilli avec un bonjour nous ? Non. On a été accueilli par un « Oh mais j’aurais préféré que vous ne passiez pas par là ». Le « par là » en question étant la porte fenêtre parce que la porte d’entrée est condamnée par un meuble. Oui, oui, vous lisez bien. Si ce n’est pas symbolique ça !!! PORTE D’ENTREE CONDAMNEE.
Ou comment mieux te dire « Vous n’êtes pas les bienvenus ».

shallnot.gif

Le petit côté harcèlement s’insinue tranquillement « Ouais, j’ai une bonne mémoire, de toute façon vous venez tellement peu souvent que c’est facile de s’en souvenir. »
Et toi, tu continues à regarder la purée de ton bébé réchauffer, sans rien répondre.
Qu’est ce que tu veux répondre ? De toute façon, t’as tort et tu seras forcément la méchante dans l’histoire.

Donc nous avons à faire à une belle paire d’égoïstes. (Tu as raison Océane !).

En revanche, j’en ai fini de la remise en question perpétuelle. Je ne suis pas parfaite, mais là pour le coup, ce n’est pas moi le problème.

Si la mort de ma mère m’a bien appris une chose, c’est celle-ci. J’ai souffert de sa maltraitance psychologique pendant des années, pour autant (et je n’attends aucune médaille ou félicitations, je l’ai fait, pour elle, pour ma soeur, pour mon frère et pour moi), je me suis quand même occupée d’elle comme curatrice. J’ai tourné la page de l’enfance en espérant écrire une nouvelle, loin de toutes ces souffrances. Elle est décédée en ayant fait la paix avec nous. C’est tout ce qui compte.

Pour ce qui est de mon père. Je lui ai écrit une lettre que je n’ai pas encore postée. J’attends sans doute de voir si ça se débloque avant de lâcher l’artillerie lourde.
Une nouvelle copine Twitteuresque (Coucou Marie !) m’a conseillé de lui demander de le rencontrer seul et lui livrer ce que j’ai sur le coeur. Peut-être. Je n’y avais pas tellement pensé, parce que pour l’instant c’est quasiment inenvisageable de le voir seul (déjà qu’ils ne viennent même pas en couple jusque chez nous, alors seul…).

Bref. Je ne veux pas priver ma fille de ses grands-parents, mais s’il s’agit de pleurer pendant 5 mois pour des comportements aussi égoïstes, je raccroche les gants. Tant pis. Je mettrai de la distance. Je nous protègerai.

Le don de soi a ses limites. N’est pas Otis qui veut.

otis.gif

*kaarotte*